Au bord du bassin #7 – Anne – Faire pour se (re)trouver

COVER PODCAST « faire pour se retrouver » avec anne

 

se réorienter en fin d’études ?

Avant de commencer les rencontres Au bord du bassin, j’avais une image assez cliché des personnes qui se reconvertissent. Pour te dire, je me représentait quelqu’un de 35-40 ans qui aurait « fait le tour » de son taf. Et si cette motivation n’était pas primordiale, je mettais en deuxième place sur le podium de la reconversion la « crise de la quarantaine » talonnée de très près du – malheureusement – célèbre burnout.

J’ai donc été triplement étonnée lorsqu’Anne m’a contactée pour participer au podcast. Non seulement elle n’avait pas 40 ans, avait la sensation d’ « être encore un baby » comme elle le mentionne parfois, et était déjà passée par ce que je qualifierais de burnout. Vraiment, rien ne collait dans ma représentation somme toute classique de la piscine professionnelle.

Anne a ouvert la porte à une nouvelle lignée de témoignages de jeunes pros qui, après un ras-le-bol, une maladie ou un burnout, décident de changer de ligne de nage ; se rendant compte qu’iels sont inadapté·es (ou en mode jipépé) de l’entreprise.

Après notre échange je me suis demandée comment nous avions pu créer des environnements professionnels aussi nocifs pour de nombreux profils ; et pire, les laisser perdurer sans questionner leur modèle. Car les us et coutumes qu’Anne m’a décrit – on et off micro – semblent fort ancrés dans la culture même des entreprises concernées, pire, elles semblent même être connues des personnes en interne, sans qu’il n’y ait pour autant de grand changement.

Cela me rappelle l’acculturation progressive au monde professionnel (et ses potentielles dérives) pendant nos études via notamment nos stages. C’est ainsi que certain·es (ré)apprennent à leur corps et esprit que « travailler tard & le week end sur des tâches qui n’ont aucun sens pour moi c’est ok : c’est un passage obligé pour monter les échelons ensuite ». Pensée – et pyramide sociale – qui se perpétue lorsque, une fois les échelons montés l’on demande aux nouveaux/nouvelles d’effectuer ces tâches dénuées de sens qui étaient siennes auparavant dans un esprit « d’apprentissage ».

(j’ai pris l’exemple des horaires, mais j’aurai pu l’appliquer à de nombreuses pratiques comme le harcèlement sexuel et/ou moral, les rituels ou le jargon d’entreprise…)

Heureusement, aujourd’hui de nombreux mouvements dénoncent cela : Balance ta startup, ainsi que Balance ton agency dont m’a parlé Anne ou encore Balance ton stage, et tant d’autres. Tout autant de comptes qui s’attèlent à libérer la parole sur les pratiques abusives dans certains domaines professionnels, outiller les victimes et, pour certains, travailler main dans la main avec les entreprises pour construire des environnements plus safe.

Tout cela pour éviter les burn out précoces comme celui dont Anne nous parle ? Qui sait, je croise les doigts.

mais que fait anne d’ailleurs ?

Après une expérience professionnelle difficile en stage de fin d’études et une obtention de diplôme coïncidant avec la crise sanitaire que nous connaissons, Anne a décidé de changer de ligne de nage. D’école de commerce, elle bifurque vers le lycée pour devenir potière.

Entre stimulation intellectuelle quotidienne, création concrète d’objects et créativité exacerbée, Anne nous partage son histoire, emplie de nouveaux rêves créatifs.

 

 

Dans la version longue de notre entretien (l’épisode de podcast), tu pourras y entendre Anne parler plus en détail de sa reconversion, de son rapport à l’argent et la réussite. Mieux, elle nous explique comment elle a choisi le domaine de la céramique pour reprendre ses études (spoiler alert c’est un héritage familial 👀).

On y parle :

👉 De son parcours de « bonne élève » et sa quête de validation externe par le prestige du poste ou de l’entreprise avant de se recentrer sur ses besoins lors de son moment de down

👉 Du rôle de l’éducation et d’école de commerce dans le développement de nos envies professionnelles. Peut-on vraiment « tout » faire lorsqu’on sort d’une telle formation ?

👉 De ses rêves de poursuivre une carrière créative depuis longtemps

👉 D’acceptation familiale face à ses choix & épanouissement personnel

Encore un grand MERCI à toi Anne d’avoir accepté de venir nous parler de ton parcours. Pour la suivre et découvrir son univers coloré, rdv sur instagram. Quant à nous on vous dit see you soon au bord du bassin 🐋

Pour écouter l’épisode on se retrouve sur Apple Podcast, Deezer et toutes les plateformes d’écoute 

Envie de réagir ? De témoigner ? Envoie nous un message sur insta un email à hello@thewhy.xyz, on te répondra avec grand plaisir !

Tags: No tags

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *